VitaliHome, votre coach sport santé à domicile 👩🏼‍🦳

Le premier service de coaching à domicile dédié aux personnes de plus de 60 ans.

En savoir plus

Syndrome de Ménière : comprendre et gérer les symptômes

une femme qui a mal aux oreilles

 

Le syndrome de Ménière est une maladie chronique affectant l'oreille interne et pouvant entraîner des crises de vertiges, une perte d'audition fluctuante, des acouphènes et un sentiment de pression dans l'oreille. Cette condition peut être débilitante et affecter significativement la qualité de vie des personnes atteintes.

Avant de lire cet article, retrouvez aussi notre guide sur les douleurs corporelles.

Qu'est-ce que le syndrome de Ménière ?

Description générale

Le syndrome de Ménière est une affection de l'oreille interne caractérisée par des épisodes récurrents de vertiges sévères accompagnés d'autres symptômes tels que des nausées, des vomissements et une perte auditive progressive. Les crises peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures et surviennent souvent sans préavis.

Mécanisme de la maladie

La cause exacte de cette maladie demeure inconnue, mais elle est associée à une accumulation excessive de liquide dans les compartiments de l'oreille interne, appelée hydrops endolymphatique. Ce liquide en excès exerce une pression sur les structures sensibles, perturbant ainsi les signaux envoyés au cerveau qui contrôlent l'équilibre et l'audition.

Les principaux symptômes du syndrome de Ménière

Vertiges et déséquilibres

Les vertiges sont l'un des symptômes les plus caractéristiques du syndrome de Ménière. Ils peuvent être soudains et sévères, provoquant une sensation de rotation ou de chavirement. Ces vertiges peuvent conduire à des pertes d'équilibre importantes, augmentant ainsi le risque de chutes et d'accidents.

Perte d'audition fluctuante

La perte auditive engendrée par le syndrome de Ménière est souvent progressive et fluctue en intensité. Au début de la maladie, la perte d'audition peut être légère et intermittente, mais avec le temps, elle devient généralement plus permanente et prononcée, principalement affectant une seule oreille.

Acouphènes et sensations de pression

Les patients se plaignent fréquemment de bourdonnements ou de sifflements persistants dans l'oreille (acouphènes). En parallèle, ils ressentent souvent une sensation oppressante de pression ou de plénitude dans l'oreille concernée, comparable à celle ressentie lors d’un changement brutal d’altitude.

Diagnostiquer le syndrome de Ménière

Examen audiométrique

L'évaluation de l'audition à travers un examen audiométrique permet de mesurer la capacité auditive et de détecter les fluctuations caractéristiques de la perte d'audition associée à la maladie. Cet examen est essentiel pour établir un diagnostic précis.

Épreuves vestibulaires

Les épreuves vestibulaires, comme le test calorique ou la vidéonystagmographie, aident à évaluer la fonctionnalité de l'oreille interne et son rôle dans l'équilibre. Ces tests permettent de repérer des anomalies dans la transmission des informations entre l'oreille interne et le cerveau.

Imagerie médicale

Bien que moins courantes, des techniques d'imagerie telles que l'IRM peuvent être employées pour exclure d'autres affections susceptibles de provoquer des symptômes similaires, comme des tumeurs bénignes ou des malformations vasculaires.

Options de traitement

La maladie peut être traiter de différentes manières pour une durée de crise variable.

Traitement médicamenteux

Des médicaments diurétiques peuvent être prescrits pour réduire l'excès de liquide dans l'oreille interne. De plus, des antivertigineux peuvent aider à soulager les crises aiguës de vertige.

Modifications alimentaires et hygiéno-diététiques

Limitation de la consommation de sel :

  • Réduire l'apport en sodium pour diminuer l'accumulation de liquide dans l'oreille interne.
  • Éviter les produits riches en sel comme les conserves et les plats préparés.
Hydratation adéquate :
  • Boire suffisamment d'eau pour maintenir un équilibre hydrique optimal.
Éviter alcool, caféine et tabac :
  • Ces substances peuvent aggraver les symptômes en aggravant l'hydrops endolymphatique.

 

Interventions chirurgicales

Dans les cas graves non soulagés par les médicaments, des interventions chirurgicales comme la décompression du sac endolymphatique ou la section du nerf vestibulaire peuvent être envisagées pour réduire les symptômes.

Thérapies complémentaires

Certains patients ont recours à des thérapies complémentaires comme l'acupuncture, l’homéopathie ou le biofeedback pour mieux gérer leurs symptômes et améliorer leur qualité de vie globale.

Impact psychologique et social

Conséquences émotionnelles

Vivre avec le syndrome de Ménière peut être émotionnellement éprouvant. Cette maladie peut aussi s'empirer avec l'âge. Les attaques soudaines de vertiges peuvent générer de l'anxiété et du stress, tandis que la perte d'audition progressive peut mener à un isolement social et une détérioration de la communication.

Stratégies d'adaptation

De nombreuses personnes apprennent à adapter leur mode de vie pour mieux faire face aux défis quotidiens posés par la maladie. Suivre des thérapies comportementales cognitives (TCC) peut être bénéfique pour gérer l'anxiété et adopter des routines qui diminuent les déclencheurs potentiels de crises.

 

Vous pourriez aussi aimer

 

VitaliHome, votre coach sport santé à domicile

Le premier service de coaching à domicile dédié aux personnes de plus de 60 ans.

En savoir plus